Ce 19 avril à 10h40, devant l’hôtel de ville de Rochefort, un rassemblement covid-safe aura lieu pour remettre au collège une demande de re-classification en zone forestière de la forêt située autour du site exRTT Lessive. La 7ème enquête publique concernant le permis d’urbanisme « Jardin des Paraboles » se terminera le 19 avril à 11h.

Le Collectif des Antennes de Lessives rassemble des riverains, des citoyens et des naturalistes, se bat pour la protection intégrale du massif de la Héronnerie et pour le développement, sur le site de 10 hectares abritant les antennes, de projets alternatifs intégrés à cet environnement exceptionnel. Il indique: "Le massif forestier autour des paraboles ex-RTT de Lessive fait l'objet d'un projet immobilier d’ampleur depuis mars 2018. Le promoteur annonce la revitalisation du site déjà urbanisé en y installant un centre de revalidation et des services. Mais, dans les faits, la demande de permis d’urbanisme ne porte que sur la construction de 283 hébergements dans la forêt. La présente enquête publique concerne les solutions proposées par le promoteur pour l’alimentation en eau potable et la gestion des eaux usées."

Et d'ajouter : " Le projet a déjà essuyé de multiples refus de la part de la région. Une demande de certificat d’urbanisme n° 2 concernant une version plus étendue du projet a été refusé en février 2019. En décembre 2019, une demande de permis pour le creusement d’un puits a été invalidée pour protéger l'approvisionnement en eau de la zone. Et en novembre 2020, une demande de mise en conformité d’une station d’épuration existante a été invalidée parce qu’elle ne correspondait pas aux normes en adéquation avec la sensibilité du bassin de la Wimbe. L'Inasep a demandé au promoteur de construire une STEP adéquate et de lui en confier la gestion. En avril 2021 se déroule donc l'enquête publique concernant la gestion des eaux."

 En décembre 2020, le collège communal a autorisé le promoteur à déposer un complément à sa demande de permis d’urbanisme pour répondre aux questions concernant l'épuration et l'approvisionnement en eau potable." Les réponses apportées par celui-ci sont fantaisistes et déraisonnables. Pour l’eau potable, le projet prévoit de se raccorder au puits de la Héronnerie qui alimente le village. Mais ce raccordement entrainerait un consommation globale de 130m3/jour alors que le débit maximum autorisé pour le puits est limité à 100M3/jour. Pour les eaux usées, le promoteur ne s’engage pas à réaliser une STEP aux normes souhaitées par l’Inasep. Il compte utiliser des fosses septiques qui seraient vidangées chaque jour par les allers-retours de 7 camions. Le trop-plein serait déversé dans le Cobri qui se jette ensuite dans la Wimbe. Cette solution est prévue par la loi pour gérer des solutions temporaires. Mais cette loi ne s’applique pas dans le cas présent puisque la construction d'une station d’épuration n'est toujours pas en projet."

Blog : https://lessive5580.wixsite.com/lessive/blog

Facebook : https://www.facebook.com/Lesantennesdelessive/