Une semaine après les terribles inondations qui ont frappé la Belgique, la pluie s'abat à nouveau sur la province de Namur ce samedi soir. Et elle a d'ores et déjà occasionné quelques dégâts dans plusieurs communes. A Dinant notamment. Comme la semaine dernière, les eaux de ruissellement forment un véritable torrent d'eau qui dévale la rue de Philippeville. Plusieurs voitures ont été emportées par la force de l'eau. Le quartier de la gare est quant à lui sous eau, tout comme à Bouvignes. Il a également fallu l'intervention des secours dans le centre d'Yvoir pour ouvrir les avaloirs.

D'importants dégâts sont donc recensés à Dinant, route de Philippeville et dans le quartier de la gare, indique l'échevin Robert Closset. "Il y a 50 cm d'eau et 5 voitures qui obstruent le passage à niveau", poursuit-il. D'autres voitures ont par ailleurs été emportées par les eaux. "Il y a 25 voitures qui ont été emportées et le tarmac de la Route de Philippeville se détache et vient percuter les rails de chemin de fer. La ligne Athus-Meuse doit être touchée.Cela fait 57 ans que j'habite Dinant comme riverain de la Meuse, je n'ai jamais vu ça", ajoute l'ancien bourgmestre de Dinant et actuel député provincial Richard Fournaux.

© D.R - Bouvignes


© D.R - Quartier de la gare de DInant


Du côté de La Plante, les mêmes scènes que la semaine dernière se reproduisent au niveau de la chaussée de Namur avec une véritable cascade d'eaux de ruissellement et un éboulement.

© D.R - La Plante


Ces scènes de désolation ont aussi été constatées dans les communes de Walcourt, Mettet et Florennes.

Le commandant de la zone de secours NAGE confirme à nos confrères de RTL que des dizaines d'interventions sont en cours, essentiellement pour des routes et des caves inondées.

Eboulements près du casino, des maisons évacuées

Les zones de secours NAGE et DINAPHI ont été prises d'assaut à la suite des fortes pluies qui se sont brusquement abattues sur la vallée de la Meuse samedi soir. A Namur, plusieurs maisons ont été évacuées suite à l'effondrement d'un mur. "C'est la catastrophe. On nous appelle de partout à Namur et on ne sait où donner de la tête", nous disait-on en soirée au dispatching de la zone de secours NAGE. Toute la vallée de la Meuse est touchée entre Dinant et Namur. Des images spectaculaires de torrents dans les rues circulent sur les réseaux sociaux.

A Namur, beaucoup d'opérations de pompage d'eau ont eu lieu, certains quartiers étant littéralement sous eau comme le Fond d'Arquet.

La plus grosse intervention était encore en cours en soirée. Un mur s'est effondré sur la chaussée de Dinant, près du casino de Namur et en contrebas de la Citadelle. Elle a été fermée à la circulation.

"On évacue les gravats rapidement pour s'assurer que personne ne passait par là et n'a été piégé. C'est délicat, car il ne faut pas non plus provoquer de glissement supplémentaire", a expliqué le bourgmestre Maxime Prévot qui assistait aux opérations.

C'est le mur de la villa Legrand, abandonnée, qui a cédé sous le poids des terres, chaussée de Dinant à La Plante.

"On craint pour la stabilité d'une maison, un expert passera dimanche, et on a suggéré à quelques voisins d'évacuer par mesure de précaution. Une famille de 6 personnes a été relogée aux frais de la ville à l'auberge de jeunesse non loin de là", a précisé M. Prévot.

Toujours sur le territoire de la ville de Namur, à Vedrin, une maison de repos a dû être évacuée.

"Les infiltrations d'eau ont provoqué des problèmes sur le réseau électrique. Les résidents ont été confiés soit dans leur famille soit sans d'autres maisons de repos", a conclu M. Prévot.

Du côté de Liège, l'heure était à l'inverse au soulagement. Aucun incident n'était signalé par les pompiers samedi à 20h30.

© D.R