Des soucis de circulation sont à prévoir si la signalisation n’est pas respectée.

La deuxième phase des travaux d’égouttage débutera officiellement ce mardi à Yvoir. Celle-ci commencera en douceur avec l’installation des feux tricolores de circulation alternée rue du Moulin et le placement de la signalisation modifiée telle que les interdictions de stationnement sur la voirie rue du Launois, rue du Moulin et au pied de la rue du Moulin. Les pelleteuses entreront ensuite en scène. La fin du chantier est prévue pour la mi-octobre.

"On refait les trottoirs, la route et la distribution d’eau. Il y a quatre intervenants différents dans ces travaux : le SPW (Service public de Wallonie) pour les voiries, la commune pour les trottoirs, la SPGE (Société publique de la gestion des eaux) pour l’égouttage et la SWDE (Société wallonne des eaux) pour la distribution de l’eau", explique l’échevin des Travaux subsidiés Marcel Collet.

Concrètement , cette seconde phase concerne la rue d’Evrehailles (route régionale), à partir de l’école communale d’Yvoir jusqu’au-delà du carrefour avec la rue du Launois. "Soit environ 150 m plus bas que le poste de secours de la zone Dinaphi", précise encore Marcel Collet.

Pendant ce temps, les travaux de la première phase sont toujours en cours. Ceux-ci concernent des interventions rue Tachet des combes, devant l’école communale et rue d’Evrehailles à proximité de Purnode. Ils devraient se terminer pour la fin septembre.

Avec ce chantier, des soucis de circulation sont à prévoir. "Si les gens respectent la signalisation, il ne devrait pas y avoir trop de problèmes. Le point noir, ce sont les camions comme ceux de livraison. Il faut absolument éviter qu’ils descendent sinon ils se retrouveront bloqués. On a déjà eu quelques soucis durant la première phase de travaux. Il y a une déviation en place au carrefour de Purnode pour aller par Blocqmont."

Dès la mi-octobre, une troisième et dernière phase de travaux débutera. Elle concernera la N937 entre le carrefour de la rue du Launois jusqu’au virage en amont. Des feux de circulation alternée seront installés. Le coût total du chantier est estimé à 1 200 000 € HTVA.