Le bac de l’île d’Yvoir (ou Li P’tit Passeû), petit bateau d’une capacité de 60 places qui fait la liaison entre l’île et la berge de la Meuse, a subi d’importants dégâts lors des inondations de juillet dernier. Endommagée par un tronc d’arbre resté coincé dedans, l’embarcation a coulé. L’intervention de l’armée a été nécessaire pour le sortir de l’eau, à l’aide d’un treuil et de machines capables d’extraire une telle masse du fleuve.

Bonne nouvelle pour la commune, l’île d’Yvoir et tous les habitués de ce lieu touristique. Après deux mois de travaux, l’embarcation est réparée et flotte à nouveau sur la Meuse. L’échevin des travaux d’Yvoir, Marcel Colet, savait que l’embarcation était réparable. Elle a d’ailleurs encore servi à ramasser des déchets issus des inondations après avoir été sortie de l’eau. Mais il ne pensait toutefois pas qu’une telle remise à neuf était possible. "Elle est arrivée dans notre atelier en novembre. Les ouvriers communaux ont travaillé dessus durant deux mois. Toute l’armature et une partie de la coque ont été refaites. Ils ont ensuite tout poncé pour la remettre en couleur. Elle est désormais opérationnelle mais le moteur n’a pas encore été remonté. Je ne stresse pas les hommes avec ça. On a jusqu’au le 1er mai, date de l’ouverture de l’île, terminer cela."

La remise à flot du P’tit Passeû n’est qu’une étape. Des travaux doivent encore être effectués sur l’île d’Yvoir, afin d’accueillir des touristes. "On doit y refaire la terrasse, les quais et d’autres petites choses. Ces travaux doivent débuter le 14 mars et sont prévus pour trois semaines, sous réserve des conditions météorologiques."

Le budget total de ces réparations devrait avoisiner les 130.000€. Mais la commune a pu compter sur un mystérieux donateur. "Il souhaite rester anonyme. Celui-ci nous a fait un don de 50.000€. On ne s’attendait pas du tout à cela", termine Marcel Colet.