Dinant - Ciney Ils oeuvrent aux préparatifs du week-end gallo-romain

Depuis lundi, Malagne, l’archéoparc de Rochefort, accueille 4 jeunes et leur coordinateur dans le cadre d’un projet du Service Civil International.

"C’est la quatrième année", explique la directrice, Françoise Fontaine. "C’est un plaisir d’accueillir des jeunes de tous les pays. Il y a un réel partage d’expériences. Et nos équipes sont ravies d’avoir un joli coup de main, c’est du win-win !"

Thierry Frycia, un Bruxellois de 22 ans, a réalisé, en tant que participant, plusieurs chantiers de ce genre dans les pays de l’Est. Aujourd’hui, il est coordinateur. "Cela permet de partager de nombreuses valeurs citoyennes. Ce projet est très chouette car proche de la nature. Les jeunes sont arrivés lundi à Bruxelles et ils repartent le 19. Ils oeuvrent pas à la préparation de la fête de ce week-end qui est bel objectif, ils participent aux préparatifs, à l’événement et puis aideront pour ranger. Nous commençons en général vers 9 h le matin. Depuis leur arrivée, ils ont déjà tondu des haies, nettoyé la grange, déplacé de l’argile en vue des ateliers à venir, réaménagé une terrasse,…Nous avons été à une soirée à Rochefort ce mercredi, nous avons mangé des frites et nous découvrirons prochainement les grottes de Han."

Denis explique : "On sent ici beaucoup de respect pour la vie des ancêtres, c’est très chouette." Enrico enchaîne : "Je viens de Rome ! Ici il y a 20 personnes pour travailler sur un seul lieu, chez moi, c’est plutôt l’inverse !"

"Je viens de Madrid et je n’ai pas beaucoup l’habitude de me retrouver comme ici en pleine nature", explique Paola. "Je n’ai pas non plus l’habitude de jardiner. Nous sommes ici dans les murs du domaine et nous n’avons pas de distraction, nous pouvons nous concentrer sur le travail."

L’archéoparc est actuellement en contact avec les Compagnons Bâtisseurs. 2 personnes rejoindraient l’équipe du domaine pour une durée d’un an. Au quotidien, Malagne est régulièrement tourné vers l’extérieur : outre les stages qui s’y déroulent en ce moment, l’archéoparc accueille régulièrement des associations au service des personnes handicapées comme Andage ou Ren’Fort.

JVE