En 2022, la réserve naturelle de Devant-Bouvignes, composée de deux parties, fêtera ses cinquante ans d’existence. Avec ses 82Ha, majoritairement composés de pelouses calcaires, elle fait partie des joyaux protégés par Natagora.

Mais une parcelle de liaison se trouve entre ces deux parties. Elle fait 8Ha et intéresse des promoteurs immobiliers. Natagora souhaite la racheter pour y restaurer de belles pelouses sèches à orchidées, actuellement embroussaillées, et de laisser une vaste partie de forêt en libre évolution. "Les 8Ha visés se composent principalement de forêt feuillue sur calcaire, qui évolue vers la hêtraie calcicole. Le pic noir, le pic mar ou le blaireau y ont élu domicile, tandis qu’une grotte abrite en hiver le grand rhinolophe. La connexion permettrait la transhumance du troupeau de moutons et de chèvres de l’ouest vers l’est.

L’association pointe par ailleurs un intérêt écologique énorme. "Car sous la broussaille se trouvent de belles pelouses sur calcaire qui ne demandent qu’à être restaurées." Des plantes et des animaux pourraient aussi faire leur retour.

Natagora a lancé un crowfunding afin de racheter cette parcelle. "Un projet de sentier pédagogique permettant à tous de découvrir les lieux sans les perturber est sur les rails", termine Natagora.