C’est un jeune homme de 21 ans complètement dépassé par la situation qui a comparu devant le tribunal correctionnel de Dinant, ce mardi matin, pour répondre de plusieurs vols, d’outrages et d’une rébellion commis en 2019 et 2020.

Le prévenu doit premièrement répondre du vol d’un GMC Sierra (Ndlr : un énorme pick-up), à Philippeville. "Ce n’est pas moi. La victime, pour qui j’ai travaillé, me devait de l’argent mais il ne m’a jamais payé. Il est ensuite tombé en faillite. Il devait de l’argent à plusieurs personnes et m’a remis ce vol sur le dos". Ce GMC Sierra a été retrouvé carbonisé. Un fait qu’il conteste également.

Tous les autres, par contre, il les reconnaît. À commencer par le vol d’un monte-charge, dans la nuit du 9 au 10 octobre 2020 à Couvin. "Je rentrais d’une soirée. J’étais sous influence. Je devais aller chez un ami. Il y avait les clés sur l’engin. Je l’ai pris." Le 30 octobre, il a volé un pick-up et 600€ à un fermier qui lui devait aussi de l’argent. Le 2 novembre 2020, il a dérobé deux cartes de banque à une de ses connaissances. "Je voulais commander des vêtements en ligne car je n’ai pas de carte." Enfin, le 9 décembre 2020 à Dinant, il a menacé deux policiers de la zone Haute-Meuse de les tuer eux ainsi que leur femme. "J’étais sous influence. Je prends de la cocaïne et parfois de l’ecstasy."

Cette consommation de drogue est le nœud du problème selon son avocat. Encore maintenant. "Cela fait 7 mois qu’il y est et il a été utilisé comme une mule par d’autres détenus de la prison de Namur. C’est un oiseau pour le chat." Le parquet de Namur requiert une peine de 30 mois qui est requise. Jugement le 7 septembre.