Le conseil provincial a estimé, en l'espèce, qu'il portait atteinte au caractère paysager remarquable, au patrimoine naturel et à l'attractivité du site. Cette décision s'appuie, notamment, sur des tests d’impacts visuels peu concluants réalisés à l’aide de ballons d’héliums, censés représenter les mâts.

En parallèle, le conseil estime qu'il ne rencontre pas l'intérêt provincial, qui a pour but de privilégier une consommation énergétique locale.

La Province de Namur rappelle, en parallèle, qu'elle poursuit sa politique d'investissements d’énergies alternatives et propres. L’installation de panneaux photovoltaïques à la haute école provinciale (HEPN) et à la maison administrative (Map) à Salzinnes ou encore d'une unité de biométhanisation à l’école provinciale d’agronomie et de sciences de Ciney (Epasc) constitue autant de projets actuellement à l'étude.