Celui-ci est plutôt bon. Mais des poursuites judiciaires seront quand même engagées.

Le bourgmestre d'Yvoir Patrick Evard a réalisé un état des lieux ce lundi matin aux anciennes Sources de Spontin où entre 2.000 et 3.000 fêtards se sont rassemblés, de vendredi soir à dimanche matin, pour une rave party. L'objectif était de s'assurer que le site avait bien été remis en état afin d'envisager d'éventuelles poursuites judiciaires. « Des poursuites, il y en aura mais elles seront plutôt liées à l'organisation générale de l'événement, qui a été faite sans autorisation sur l'espace public. On a des identités. On va dresser la liste des infractions commises avec la police. Des barrières Nadar et des lampes clignotantes mises pour sécuriser les lieux ont aussi disparu, cela leur sera facturé », a indiqué le bourgmestre.

Ce dernier assure par ailleurs qu'aucune poursuite ne sera engagée pour des dégâts ou dépôts d'immondices. « Ce lundi matin, ils finissaient de nettoyer le site. Tous les déchets étaient rassemblés dans ses sacs-poubelle et ils cherchaient une firme pour venir les enlever. Les bas-côtés de la route étaient propres à 95%. Il restait deux-trois bricoles mais rien de grave, c'est moins pire qu'après une kermesse où un marché de Noël. Quant aux dégâts sur le site, c'est plus compliqué car il s'agit d'un endroit abandonné qui était déjà en mauvais état et où il y avait déjà des dépôts sauvages. »

Aucun incident n'a par ailleurs été à signaler dans le village de Spontin. « A par un appel à la police pour un fêtard qui se trouvait nu dans le jardin d'un particulier, il n'y a rien eu à déplorer », a terminé le bourgmestre Patrick Evard.