Dinant - Ciney L’habitant de la maison manquait toujours à l’appel hier soir.

Un important incendie s’est déclaré dans une habitation de la rue d’Alost à Rochefort, dans la nuit de mardi à mercredi. Il était près de 4 h du matin lorsque les pompiers ont été appelés. Rapidement sur place, les hommes de la zone Dinaphi ont lutté durant plusieurs heures pour venir à bout des flammes. Ce mercredi matin, une question se posait : le bâtiment était-il occupé ? Divisé en deux habitations, il était habité par Michel Dor. Mais hier, ce dernier manquait à l’appel. Et impossible pour les secouristes de réaliser une fouille approfondie de la maison avant l’après-midi. "Il pourrait être chez une amie, tout comme il pourrait se trouver sous les décombres" , commentait Julien Defaux, bourgmestre faisant fonction en l’absent de Pierre-Yves Dermagne. "La police enquête actuellement sur les pistes extérieures. Lors de leur première reconnaissance, les pompiers n’ont trouvé personne mais ils doivent attendre que cela refroidisse pour effectuer des recherches plus poussées." Hier en fin de journée, l’habitant des lieux, Michel Dor, n’avait pas encore pu être retrouvé. "Différents devoirs d’enquête ont eu lieu mais rien n’a évolué" , nous confiait le chef de corps de la zone Lesse et Lhomme Pierre Jacobs.

Le parquet de Namur a, lui, mis le dossier à l’instruction, le contexte et le timing de cet incendie étant très suspects. "Cela se passe sur fond de querelles de succession. Les membres de la famille ne s’entendent pas entre eux. De plus, le lieu devait être évacué aujourd’hui dans le cadre de la succession. La coïncidence est particulière", a indiqué la magistrate de garde au parquet de Namur.

L’habitation incendiée appartenait à la famille Dor, pas épargnée par les malheurs ces derniers temps. Outre le décès de la maman survenu il y a trois mois, un autre membre a trouvé la mort en novembre 2014. Luc Dor était assassiné sur le Ravel en rentrant chez lui à Houyet.

S. M.