Le point était peut-être passé inaperçu pour certains lors du dernier conseil communal. Il a pourtant été approuvé à l’unanimité. On parle ici du projet de contrat de location à la société Telenet d’une parcelle située rue de Asipré à Jamblinne. Les riverains sont déjà sur le coup et sont très inquiets. Ils se sentent un peu pris au dépourvu. Leur crainte ? Voir l’opérateur ériger des dizaines d’antennes/mats au milieu de leur campagne pour développer la 4G/5G. 

Rudy Therasse indique notamment : "Cela a été approuvé sans aucune concertation avec les habitants. Et les dégâts paysagers, on y pense ? On parle ici d'une antenne-relais en télécommunication constituée de 3 émetteurs destinés à la téléphonie mobile, de 3 émetteurs destinés aux réseaux 4G et peut-être 5G plus tard. Et de 4 émetteurs constitués de faisceaux hertziens. Soit 10 puissants émetteurs à quelques dizaines de mètres seulement des habitations. Sans compter les émetteurs complémentaires si d'autres opérateurs s'installent sur cette antenne, comme cela semble être l'ambition de cet opérateur."

Une première pétition a été lancée pour contrer l’avancée du dossier. La commune a reçu les doléances des citoyens. Une première étape dans ce qui risque d’être une longue procédure. "A ce stade, rien n’est fait. Nous avons signé une convention avec l’opérateur, mais nous sommes bien d’accord que celui-ci souhaite implanter des mats pour améliorer les télécommunications, il devra suivre la procédure. Ce qui signifie que les citoyens pourront, au moment où une enquête publique sera lancée, donner leur avis/remarques", confirme la bourgmestre ff, Corine Mullens.

L.TR.