Comme d'autres villes du pays, la ville de Dinant a accueilli samedi des actions dans le cadre de l'opération Still Standing For Culture. Un happening de type flashmob a eu lieu sur la croisette. 70 personnes, chacune dans un cerceau représentant symboliquement une "bulle" ont brandi une affiche présentant le portrait d'un non-essentiel (artiste, acteur de l'horeca, etc.) barrée de la mention "non-essentiel", en musique ("Show must go on" de Queen et "Pas essentiel" de Grand Corps Malade). Trois interventions d'artistes ont suivi: Jean-Luc Piraux a partagé les témoignages de résidents de maisons de repos, Aurélien Dony a lu un texte et Didier Laloy a joué un morceau d'accordéon. Les manifestants se sont ensuite dispersés dans le calme et la bonne humeur.

L'ouverture du musée éphémère du Paper Boy a également eu lieu : des photos envoyées par les habitants ont été exposées pour raconter leur vécu du confinement au travers d'une petite mascotte en papier.

Une troisième action a eu lieu à la salle Saint-Anne d'Anseremme à 15h00. Une file d'attente symbolique a été constituée devant un musée éphémère "Ah ça ira" représentant différentes formes d'art.