Le tribunal correctionnel de Dinant s'est montré relativement clément ce mardi matin à l'égard d'un Bruxellois de 22 ans arrêté en novembre 2018 sur une aire d'autoroute de la E411 de l'arrondissement de Dinant, en possession de 123g d'héroïne. Le jeune homme a en effet bénéficié d'une suspension simple du prononcé de quatre ans. Il faut tout de même préciser qu'il a déjà réalisé cinq mois de détention préventive dans cette affaire et vit aujourd'hui en Suisse où il a refait sa vie.

Lorsqu'il a été interpellé il y a un peu plus de deux ans, ce Bruxellois faisait la mule. Il rentrait d'Arlon où il avait l'habitude d'aller livrer ces produits stupéfiants. « J'étais un chauffeur. J'avais une idée de ce que je transportais mais je ne savais pas avec certitude ce dont il s'agissait. Je prenais la marchandise sur les aires de repos pour les livrer. Je touchais 80-100€ par course », expliquait-il à l'audience. L'enquête a permis de relever 9 trajets réalisés par le suspect, en 16 jours.