Quarante mois de prison avec un sursis probatoire de cinq ans ont été prononcés, mercredi par le tribunal correctionnel de Dinant, à l’encontre d’un homme poursuivi pour de multiples faits de violence commis entre 2018 et 2021 à Beauraing.

Ce prévenu était impliqué dans trois dossiers différents pour un total de huit préventions de violences. Il s’était notamment acharné sur sa compagne jusqu’à ce qu’elle tombe inconsciente. C’est leur fille de 11 ans qui a prévenu les voisins afin qu’ils interviennent. « Monsieur voit rouge pour la moindre chose dès qu’il consomme de l’alcool ou de la drogue », disait la partie civile.

Lors d’une autre scène, il l’a fait chuter au sol et lui a abaissé son pantalon devant son voisin qui était présent, l’invitant à avoir une relation sexuelle avec elle. Le prévenu a fait d'autres victimes durant la période infractionnelle. Un homme a subi 40 jours d’incapacité de travail après avoir reçu une série de coups dans une bagarre, un autre a eu une fracture du tibia-péroné et un policier qui n’était pas en service a reçu un coup de poing en tentant d’intervenir. Enfin, lors d’une soirée de Noël en 2018, il s’en est pris à quatre personnes dont deux enfants de 15 et 17 ans. « Monsieur est un électron libre qui s’en prend à tout le monde », précisait le parquet de Namur.