Le tribunal correctionnel de Namur a prononcé mercredi une peine de 6 mois de prison assortie d’un sursis de 5 ans et une amende de 12.000 euros à l'encontre d'un employé du Service Public de Wallonie (SPW), accusé de prise d'intérêt, d'infraction à la loi sur les marchés publics et d'abus de biens sociaux.

Le prévenu a commencé à travailler au SPW en 2013 en tant que contractuel, assistant au contrôle des chantiers, sous l'autorité du chef du district routier de Ciney-Dinant. En février 2016, il a été décidé que l'employé, qui réalisait par ailleurs des travaux d'abattage en tant qu'indépendant à titre complémentaire, se chargerait de l'abattage de 195 frênes touchés pa r la chalarose qui représentaient un danger en bordure de la N989 entre Dinant et Hastière. L'employé a travaillé gratuitement, mais a pu bénéficier des grumes, revendues pour un montant de 31.000 euros.

Lors de l’audience du 3 mars, le prévenu expliquait que son supérieur lui a demandé d'agir de la sorte, alors que deux sociétés ont remporté un marché public pour un bail d'entretien, car son budget était très serré (l'abattage des frênes aurait coûté environ 55.000 euros), et que la situation était dangereuse et urgente. La prévention d'abus de biens sociaux lui est imputée car l'argent de la vente des troncs n'est pas entré directement sur les comptes de sa société et lui a notamment servi à des fins personnelles.

Dans le cadre du dossier, le chef de service a accepté la transaction pénale proposée par le ministère public.