Un vendeur de nougat devait comparaître ce mardi matin devant le tribunal correctionnel de Dinant. Mais c’est finalement par défaut que le dossier a été traité. L’homme est poursuivi pour entrave méchante à la circulation et extorsion.

Les faits qui lui sont reprochés remontent à 2017 et ont été commis dans le cadre de son activité. L’homme vendait ses produits à l’approche d’un carrefour à Havelange. Il se jetait presque sur les véhicules pour les contraindre à s’arrêter. "Normalement, l’entrave méchante à la circulation ne concerne que les véhicules et pas les piétons. Mais dans le cadre de ce dossier, ce monsieur a rendu la circulation dangereuse par son comportement", a indiqué le parquet de Namur.

Plutôt que d’extorsion, le ministère public estime que les manœuvres utilisées par le prévenu pour vendre son nougat correspondraient davantage à de l’escroquerie. "Ce monsieur profitait d’un moment d’inattention dans le chef des conducteurs pour réussir à leur vendre le nougat à des prix exorbitants." En d’autres termes, il leur forçait la main en les prenant au dépourvu, au détour d’une route. Dix mois de prison ont été requis à l’encontre du suspect. Jugement le 2 février.