Âgé de 33 ans au moment des faits, le prévenu n’a pas contesté ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Dinant avoir eu une relation sexuelle avec une fille de 15 ans, dans la nuit du 20 au 21 janvier dernier à Ciney. Mais selon lui, cette relation était consentie.

L’homme se trouvait en congé pénitentiaire. Il était hébergé chez un ami. C’est avec la fille de cette dernière qu’il a eu cette relation sexuelle. "Ce n’était pas un viol, elle était d’accord. J’ai d’abord eu une conversation avec son papa qui a dit qu’il ne serait pas contre de devenir mon beau-père. Puis j’ai passé toute la nuit à discuter avec elle dans la cuisine. On s’est embrassé puis on est allé dans sa chambre. On est ensuite revenu dans la cuisine", explique le prévenu qui avait bu une bouteille de calvados et quelques bières ce soir-là.

Constitué partie civile, le papa de la victime n’en a pas cru ses oreilles. "À 22h, grand maximum, ma fille est au lit. Jamais je n’ai donné mon accord. Comment peut-on faire des choses pareilles après toutes les démarches que j’ai pu faire pour lui ? Mon beau-frère était par ailleurs couché dans le canapé et n’a rien entendu." Ce qui pourrait donner du crédit à la version de la jeune fille qui a indiqué avoir été réveillée par le prévenu, en pleine nuit. Le dossier a été mis en continuation au 16 décembre, afin d’entendre le beau-frère qui ne l’a pas été durant l’enquête.