Dinant - Ciney L'homme souffre du dos et des articulations. La médecine traditionnelle ne fonctionnerait pas.

Ce jeudi matin, un Dinantais a comparu devant le tribunal correctionnel de Dinant pour une culture de cannabis démantelée en septembre 2017 . Celle-ci, qui n'était pas énorme, a été dénoncée à la police par un de ses voisins. « Il y avait quatre plants mesurant plus d'1m60 chacun. Avec cette récolte, il y a de quoi consommer un peu plus que deux ou trois joints par jour », commente le parquet de Namur.

Interrogé, le prévenu indique que le cannabis récolté était bien destiné à sa consommation personnelle. Pour une raison qui pourrait presqu'être légitime. « J'ai des douleurs stomacales, articulaires et au niveau du dos. La médecine traditionnelle ne marche pas. Le cannabis est le seul médicament qui me soulage », explique le prévenu. Ce dernier a en réalité subi une greffe osseuse il y a quelques années au niveau du dos mais celle-ci n'a pas fonctionné. 

Ces explications, le président du tribunal semble les entendre. « Mais vous êtes en infraction... Je pense qu'il existe des dérivés pour cela. Envisager une suspension du prononcé sans imposer de conditions (NdlR : comme requis par la défense) dans ce type de dossier sera compliqué. Êtes-vous prêt à arrêter de consommer ? » La réponse du prévenu est claire : « cela va être difficile à partir du moment où c'est la seule manière que j'aille mieux. » Le parquet de Namur a requis six mois de prison. Jugement le 14 novembre.