Le bourgmestre d’Yvoir a préféré un accord amiable à une évacuation forcée et risquée.

Plus de 3 000 personnes occupaient illégalement le site désaffecté des Sources de Spontin dans le cadre d’une rave-party samedi soir. Ce n’est pas la première fois que le site est occupé de la sorte.

La rave-party a commencé samedi dans la matinée et attire beaucoup de monde. "Nous estimons qu’il y avait environ 3 000 personnes sur le site. En principe, l’événement devait se terminer dimanche à 18 h, mais un accord a été trouvé avec l’organisation pour tout stopper à 8 h du matin. Il n’y a pas eu de débordement avec le voisinage et il y a très peu de nuisances sonores, car c’est un endroit isolé", a vite rassuré le bourgmestre Patrick Evrard.

Dimanche à 8 h, la rave était encore en cours. Le bourgmestre est descendu avec la police vers 9 h et a obtenu la fermeture de la sono vers 10 h. "Certains n’étaient pas dans leur état normal, donc nous leur avons laissé un peu de temps pour récupérer avant de reprendre la route", expliquait le bourgmestre qui tenait à maintenir le calme.

"Une évacuation forcée immédiate du site présente des risques non négligeables pour le village de Spontin, pour le site et pour les participants eux-mêmes", précisait Patrick Evrard.

Il n’y a pas eu de confrontation avec les fêtards, tout s’est terminé dans le calme. Mais la soirée étant illégale, le bourgmestre et la police veillent aux dommages éventuels . "Comme convenu avec l’organisation, le site est en train d’être nettoyé, ainsi que les abords. Nous vérifierons si cela a bien été fait lundi et procéderons, si nécessaire, à d’éventuelles poursuites sur base des identités relevées", a-t-il conclu.

Dans le futur, la commune demande aux riverains de contacter le 101 ou le bourgmestre dès les premiers soupçons d’une telle organisation. "Une réaction rapide des forces de l’ordre avant que la plus grosse partie du matériel ne soit installée est la seule manière de stopper le phénomène."