Vingt mois de prison ont été prononcés, mercredi par le tribunal correctionnel de Dinant à l'encontre d'un homme poursuivi pour des coups portés à sa compagne et sa cousine enceinte de trois mois et demi, le 26 juillet 2020 à Florennes. Une prévention de coups involontaires sur son fils d’un an et des menaces par geste ou emblème étaient également retenues à son encontre.

Sous influence d’alcool et de cocaïne, il s’était montré violent en rentrant chez lui aux petites heures. "Un homme que je ne connaissais pas était présent. Tous consommaient du crack à quelques mètres de mon enfant. Je me suis énervé", expliquait le prévenu. "Sous le coup de ses consommations, il a saisi sa compagne par le bras et lui a arraché l’enfant des bras. Ce dernier a chuté au sol, la tête la première. Il s’est emparé du gsm quand sa compagne a voulu appeler la police", indiquait le parquet de Namur.

Une seconde scène s’est déroulée quelques heures plus tard, dans un parc public. "Ces deux dames et l’enfant étaient là. Monsieur est arrivé, s’est emparé des clés du véhicule de sa compagne et a fait des freins à main devant elles pour les écraser. Elles ont dû sauter sur un muret. Il a ensuite giflé sa cousine et la poussée au sol", précisait le parquet de Namur. À la suite de ces faits, la cousine du prévenu a perdu son fœtus mais aucun lien causal n’a pu être établi entre cette perte et les faits subis.