Du cuivre a été volée sur les voies de chemin de fer, à Ciney, en ce début d'année. Ce mercredi matin, le parquet de Namur a requis des peines de quatre ans ferme à l'encontre de trois suspects qui ont été identifiés, à savoir trois Roumains.

Le premier vol remonte au 31 janvier. 138m de câbles en cuivre un touret en bois contenant lui aussi 138m de câbles en cuivre ont été volés. Quelques jours plus tard, le 5 février 2020, ils ont tenté de récidiver. « Les policiers ont repéré un véhicule suspect sur le parking de la gare de Ciney. Dans ce dernier, qui était ouvert, ils ont trouvé une pince-monseigneur, des lampes frontales, une paire de cisailles, des tournevis et des gants. Ce véhicule correspondait à celui identifié par les caméras de surveillance lors du premier vol », a précisé le parquet de Namur.

Un suspect a pu être interpellé. Il servait de chauffeur. « Au départ, il contestait les faits. Il disait être présent pour rencontrer un client. Mais il a fini par avouer à la mi-mars », a précisé le parquet de Namur. « Je ne sais pas ce qu'on devait faire de ces métaux, je n'étais que le chauffeur », a expliqué le prévenu ce mercredi lors de l'audience. Lors de l'enquête, il avait néanmoins indiqué que le cuivre était revendu aux Pays-Bas. « Je vous demande d'envoyer un signal fort à l'encontre de toutes ces personnes qui viennent se servir sur les voies ferrées de notre pays », a requis le parquet de Namur.

La défense du prévenu a plaidé le sursis simple, estimant que ce n'était pas à travers son client qu'il fallait envoyer un signal fort. Jugement le 18 novembre.