Le conseil de l'Ordre du barreau de Dinant menace à son tour de suspendre les activités de son bureau d'aide juridique à partir du 1er mai prochain, a-t-il annoncé samedi dans un communiqué


DINANT En cause: une diminution de l'indemnisation forfaitaire accordée aux avocats pro deo. "Aujourd'hui, un avocat perçoit peut-être moins qu'un titre service", a déclaré le bâtonnier des avocats du barreau de Dinant, Me Roger Chaidron.

Les avocats pro deo étaient rétribués sous forme de points lors de leurs prestations d'aide juridique. En 2009, ils recevaient 26,91 euros par point. Désormais, ils touchent 24,03 euros par point. Cela représente une diminution de 12 pc en deux ans. "Désormais, l'avocat pro deo est régulièrement amené à travailler à perte", déplore le barreau de Dinant, qui demande une concertation avec la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom.

Les avocats du Barreau de Marche-en-Famenne avaient été les premiers à menacer de ne plus assurer les services de l'aide juridique après la diminution du barème qui leur est accordé à chaque prestation. Les avocats liégeois ont également annoncé le même type d'action et la mise en place de possibles mouvements de grève.

A partir du 1er mai, le bureau d'aide juridique de Dinant ne tiendra plus aucune permanence et ne désignera plus aucun avocat pro deo "tant que le gouvernement ne voudra pas financer décemment l'accès à la justice pour tous", conclut-il.

© La Dernière Heure 2012