Les yeux étaient tournés vers l’Échasse d’or tandis que la discipline faisait la cour à la communauté française pour l’Unesco.

Les fêtes de Wallonie, c’est le péket - on en a beaucoup bu, selon les cafetiers - la fête - on l’a faite sans trop d’excès, selon la police - la musique - on a vu des concerts emballants, selon les spectateurs… Mais c’est aussi la mise en valeur du folklore namurois avec une première : un spectacle d’une heure précédant l’Échasse d’or.

Cette année, les yeux étaient particulièrement braqués sur les Échasseurs. Ces Mélans et ces Avresses qui perpétuent la tradition des joutes sur échasses et espèrent l’inscrire au Patrimoine culturel immatériel universel de l’Unesco. Une délégation de la fédération Wallonie-Bruxelles, étape obligée avant un éventuel envoi du dossier à l’Unesco, figurait en bonne place dans les gradins pour voir le spectacle, comme les 6.000 et quelques personnes rassemblées sur la place Saint-Aubain.

Cette année , encore plus que les autres, ils en ont eu plein les yeux. Pendant une demi-heure, le combat général a vu l’équipe des Mélans (en jaune et noir) s’affaiblir au profit de celle des Avresses (en rouge et blanc).

Mais c’est le bout-à-tôt, soit la deuxième partie du combat des Échasseurs, qui a tenu les spectateurs en haleine. Où l’on a vu deux jeunes de 13 et 19 ans s’affronter pendant 25 minutes après avoir dégagé les plus aguerris, ceux qui ont déjà remporté l’Échasse d’or à plusieurs reprises. Des noms familiers des Namurois comme Gillard, Gobiet ou Corbiaux…

Fait historique : c’est un jeune de 13 ans, ayant remporté le jour même l’Échasse de bois (junior) qui a failli remporter l’Échasse d’or. Robin a donné des sueurs froides à son dernier adversaire sur le tarmac, Remy, 19 ans, qui a fini par le faire tomber au bout de près d’une heure de combat.

Un combat qui a vu quelques blessés, des dizaines de cloques aux mains, un peu de sang, mais combien de fierté dans les yeux des participants comme des spectateurs !

Échasse d’or 2017 : Remy Tasiaux (Avresse). Échasse d’argent : Martin Dessambre (Mélan). Échasse de bois 2017 et finaliste de l’Échasse d’or : Robin Botron.