Namur L'ancien bourgmestre de Namur a pourtant formé une tripartite avec les verts en 2006

Le récent sondage prédisant une vague verte aux élections de mai prochain n'a visiblement pas plu à l'ancien bourgmestre Jacques Etienne. Selon lui, Ecolo est "aussi dangereux que les talibans" et "pire que les communistes parce que hypocrites", a-t-il écrit sur Facebook sous un article du Soir intitulé "Grand Baromètre: Ecolo confirme sa domination".

© DR

Des propos explosifs qui n'étonneront pas ceux qui connaissent l'ancien bourgmestre de Namur: lors de son dernier mandat comme conseiller dans les rangs CDH, on a assisté à pas mal d'interventions incontrôlées, en particulier lorsque l'échevine Patricia Grandchamps prenant la parole au sujet de la mobilité douce.

Jacques Etienne s'est-il rendu compte seul que ses propos étaient excessifs et en porte- à-faux- par rapport à l'alliance CDH/Ecolo/MR nouée à Namur? Ou le septuagénaire a-t-il été encouragé à plus de tempérance par un tiers? Toujours est-il que son commentaire a été effacé.

Mais il n'a pas échappé aux socialistes qui soulignent ce manque de fair-play à quelques semaines des prochaines élections régionales, fédérales et européennes, où le CDH joue gros. "Quand on a besoin d'Ecolo à la ville de Namur pour pouvoir faire une majorité, il n'y a pas de souci... Les flinguer à quelques encablures du scrutin de mai, c'est moche!", observe une membre du cabinet de la députée régionale Eliane Tillieux.