Présentation ce samedi au Temps Libre à Coutisse

ANDENNE La locale Ecolo d’Andenne avait pour le moins choisi un endroit bucolique pour présenter, samedi, ses 29 candidats aux élections communales qui avaient tous fait le déplacement (car le conseil communal va passer de 27 à 29 membres), ainsi que les lignes directrices de son programme.

On s’en souvient, quelques noms avaient déjà été lâchés. Hugues Doumont mènera la liste devant Cécile Cornet, les deux édiles actuels. Qui d’autre pourrait-on voir arriver parmi les élus ? Par exemple José Ricardo Alvarez (il suit assidûment les conseils communaux depuis les bancs du public) qui est boulanger à Namêche, Martine Voets, de Petit-Warêt, qui est directrice d’une fondation d’utilité publique ou encore Lionel Deltombe qui tient un magasin bio à Andenne. Voici pour les 5 premières places.

Quant aux deux derniers noms sur la liste, qui viennent la pousser, il s’agit de l’ancienne conseillère Pascale Toussaint et d’une recrue intéressante : Pauline Drèse, 31 ans, de Seilles qui est collaboratrice d’Isabelle Durant. “Jamais Ecolo n’a présenté une liste aussi forte à Andenne”, commente Hugues Dumont. Des paroles de circonstances ou une méthode Coué ? Pas vraiment.

Les verts ont été chercher à Andenne et dans les villages (quasi tous représentés) des personnalités très impliquées dans la vie associative ou locale. On ne trouve plus, comme en 2000 ou en 2006 par exemple, des cas de couples ou de membres d’une même famille venus plutôt pour “boucler la liste”.

En outre, la présence sur le terrain a été réelle. Certes, le réalisme impose de constater qu’Andenne est avant tout un bastion du PS. Mais Ecolo analyse les chiffres des élections législatives et régionales sur le canton en faveur d’une progression, et veut renforcer sa position au conseil. “Obtenir moins de quatre élus serait une grande déception pour le groupe”.

Rappelons que les verts étaient partisans d’une alliance préélectorale annoncée avec le CDH et le MR. C’est le CDH qui a décliné l’offre. “Cette division renforcera le parti dominant. Même avec 45 % des voix, le PS garderait sans doute sa majorité absolue”.

Le programme ? Sans tout dire, 12 thèmes ont été déclinés samedi, depuis un “stop aux nouvelles carrières” jusqu’ à un appel à une ADL pour dynamiser de grands chantiers urbains (Perron, Chapitre, gare) en passant par des zonings d’entreprises vertes ou une coopérative pour commercialiser les produits agricoles locaux…



© La Dernière Heure 2012