La prévenue accusait les policiers de ne pas la croire quand elle assurait avoir été mordue par son compagnon.

Le ministère public a requis vendredi devant le tribunal correctionnel de Namur une peine d'un an d'emprisonnement à l'encontre d'une femme pour rébellion envers des agents de police à Salzinnes (Namur). "Après avoir montré son bras aux verbalisants, là où elle disait avoir été mordue, elle a hurlé et tenté de frapper la police et son compagnon. Elle a également asséné un coup de pied à un des policiers qui intervenait sur place. La rébellion est bel et bien établie", a expliqué la substitute du procureur du Roi.

Inconnue de la justice et sans antécédents, la prévenue n'a pas payé la transaction financière demandée et faisait défaut à l'audience.

Le jugement sera rendu le 4 décembre prochain.