Namur L’ex-membre du collège réagit aux propos du bourgmestre.

La semaine dernière, nous avions rencontré le nouveau bourgmestre cinacien, Frédéric Deville, l’interrogeant sur la mandature qui s’amorce. En lui demandant, entre autres, comment il percevait le nouveau collège, par rapport au précédent. Le maïeur nous avait répondu : " Je pense sincèrement que c’est le côté humain et l’écoute que nous avons qui font la différence. Nous, les échevins et moi, avons remis en place les permanences. On reçoit les gens, ce qui ne se faisait plus vraiment. Et nous apportons une suite favorable aux demandes quand nous le pouvons. Tous les échevins sont, comme moi, disponibles. Avant, il y avait le bourgmestre, Frédérick Bottin, qui était souvent ici. Mais les autres échevins, moi compris, étaient fantomatiques ."

La remarque a fait bondir dans les rangs de ceux qui étaient naguère au pouvoir (avec Frédéric Deville) et sont aujourd’hui dans les rangs de l’opposition. " Peut-on vraiment imaginer qu’un bourgmestre aurait accepté d’avoir des échevins fantomatiques ? ", réagit Marc Emond, ancien membre du collège. " Alors ça, c’est tout de même fort. Lors de la campagne électorale de 2012, Jean-Marie Cheffert avait clairement annoncé qu’il demandait à ses échevins d’être présents à mi-temps à la commune. Évidemment, on ne nous demandait pas de pointer, ce n’est pas l’esprit. Et c’est vrai aussi que nous n’étions pas forcément là à des heures de visibilité, parce qu’on n’est pas toujours disponibles à ces moments-là. On pouvait passer très tôt le matin ou tard le soir. Mais le travail était assuré. Pour ce qui me concerne, j’étais en charge de l’État civil, et c’est une compétence où il faut signer des documents tous les jours. Et tous les membres du collège visés par Frédéric Deville faisaient le job. "

Au passage , Marc Emond souligne aussi la question des permanences. " On laisse supposer que l’ancien collège n’entrait pas en contact avec la population ", glisse-t-il. " Je ne vois pas de différence notable dans la manière de fonctionner du collège entre maintenant et avant. J’ai toujours eu des rendez-vous avec des citoyens. Par exemple, le samedi, avant ou après des mariages ." Apaisé, le climat politique à Ciney ? Deux mois après l’installation de la nouvelle majorité, on n’en est pas totalement sûr…

L.S.