Cet été, l’opération « Été solidaire », financée par la Région wallonne, permettra à nouveau à des jeunes de s’investir dans un job étudiant qui a du sens. L’opération « Eté solidaire » 2021 offrira la possibilité à 16 Gembloutois âgés de 15 à 19 ans de travailler pour leur commune afin de réaliser des travaux d’utilité publique ou de rendre service à la population.

La ville indique : "L' initiative Eté Solidaire permet à des jeunes de bénéficier d'une première expérience de travail salarié, tout en encourageant chez eux l’apprentissage de la citoyenneté et le rapprochement entre générations. En plus de leur utilité immédiate, les projets favorisent les liens sociaux entre les jeunes et les citoyens en général, dont l’image réciproque ne manque pas de s’enrichir au fil des contacts et des réalisations.Dans tous les projets proposés par la Ville de Gembloux, la mixité de genre et la mixité sociale sont recherchées. Les projets 2021, qui se dérouleront du 5 au 16 juillet, visent à impliquer les jeunes dans l’entretien et l’embellissement de lieux publics, ainsi que dans un travail intergénérationnel et social."

10 jeunes encadrés par le service Travaux de la Ville, le steward urbain et la travailleuse sociale de proximité réaliseront des travaux d’embellissement des cimetières et d'entretien général mais également la continuité d’un aménagement d’un espace potager à l’école de Mazy. Avec le steward urbain, les jeunes auront l’occasion de rénover une partie du mobilier urbain à Corroy-le-Château et d’améliorer l’environnement d’une mare. Un partenariat avec la bibliothèque locale leur permettra de développer leur sens de l’organisation et d’approcher la réalité de terrain des bibliothécaires. Une action propreté sera également mise en place tout en mettant à disposition des citoyens des pistes de solutions.

6 jeunes encadrés par Imagin’AMO et les équipes du CPAS partageront des moments de vie avec des personnes âgées et les accompagneront lors d’un séjour résidentiel à Bouillon. Les jeunes et leurs référents doubleront les efforts pour « rattraper » le manque de liens durant cette période COVID avec les aînés. De la préparation des repas jusqu’au coucher, en passant par des jeux et des animations, ainsi qu’une aide aux déplacements, les jeunes seront des accompagnateurs privilégiés pour ce public fragilisé.