Dans le Quartier du Petit-Ry à Jambes, la solidarité s’exprime au quotidien au sein des résidents du foyer jambois. Encore plus dernièrement avec l'opération Eté Solidaire. Du 3 au 14 août, Clémence, Alizey, Mayline, Michaela et Danaé y ont participé avec sourire et bonne humeur.

Sous la houlette bienveillante de Sandra Demeaux, de l’asbl Jambes Social et Culturel, les jeunes ont pu développer des actions d’aide et de solidarité, deux thématiques particulièrement sensibles pendant cette période de pandémie qui se prolonge encore.

En amont, une information avait été distribuée par ces mêmes étudiants personnellement aux habitants en leur détaillant la panoplie des services dont ils pouvaient bénéficier. Suite aux réponses obtenues, un planning d’interventions a été établi. Quotidiennement, un contact téléphonique était établi avec les bénéficiaires afin d’actualiser leurs demandes.

Au nombre des services rendus : faire les courses, une aide pour les tâches ménagères, le ramassage des encombrants, l’accompagnement lors de balades organisées dans le respect des mesures sanitaires et quand les conditions atmosphériques le permettaient. Clairement, outre cet aspect citoyen, l’opération vise aussi le contact intergénérationnel.

En plus de ces aides au quotidien, les jeunes en ont profité pour donner un coup de frais aux locaux qu’ils utilisent tout l’année en les remettant en peinture.

"L’opération Eté Solidaire 2020 vient prolonger en quelque sorte le travail de terrain de l’asbl Jambes Social et Culturel et du Foyer Jambois entrepris dès le vendredi 13 mars afin de venir en aide de façon très concrète aux personnes du Quartier du Petit-Ry. En effet, dès le premier jour de confinement, la Cellule d’Aide et de Prévention a pris le problème à bras-le-corps en appelant, en à peine trois jours, plus de 700 personnes de 60 ans et plus, résidents du Foyer Jambois", commente Tanguy Auspert, président du Foyer Jambois.

© VDN/cab Auspert

Visant à sensibiliser les jeunes à la solidarité, l’opération Été Solidaire leur permet de réaliser des travaux d’utilité publique et de rendre des services à la population, pendant les vacances d’été, en étant engagés par les communes contre rétribution. Objectifs de l’opération: inciter les jeunes à améliorer, embellir et valoriser leur quartier et leur environnement, sur le territoire de la commune et promouvoir ou renforcer leur solidarité vis-à-vis des personnes défavorisées ou en difficulté et favoriser les liens intergénérationnels, particulièrement avec les personnes âgées notamment.

Depuis 2003, plus de 2.000 jeunes sont engagés chaque année. La Wallonie subventionne l’engagement de ces jeunes, sous contrat d’étudiant, durant 10 jours ouvrables, à raison de 7€ de l'heure.