Namur L’Olympia est déjà amarré au Grognon juste après la péniche Ange Gabriel. Il proposera bientôt des dîners croisières.

Ceux qui se baladent en bord de Meuse l’auront remarqué : un nouveau bateau est amarré en fin de file après le Belrive, le MS Elisabeth, la Valse lente et l’Ange Gabriel. L’Olympia, bateau de croisière, vient tout droit d’Amsterdam et est la propriété de Bernard Schorkops, l’actuel exploitant des Namourettes. "C’était mon engagement et maintenant je le fais après le dossier tumultueux des Namourettes. C’est un très beau bateau de promenade au confort moderne qui a plein de potentiel et offre un maximum de possibilités. Il est accompagné de plein d’énergie pour dynamiser le tourisme fluvial à Namur", s’enthousiasme Bernard Schorkops.

L’Olympia accueillera jusqu’à 220 personnes. Il pourra être réservé par des groupes ou entreprises, mais proposera aussi des balades aux particuliers.

"Il est magnifiquement aménagé en espace de réception et est décoré dans le plus pur esprit yachting. Il est organisé en trois espaces modulables, aussi fonctionnels qu’esthétiques : une spacieuse terrasse pont soleil ; une salle à manger panoramique sur le pont supérieur et une salle au pont inférieur", explique son site.

Bernard Schorkops est fier de proposer bientôt une nouvelle offre à Namur. "À bord de l’Olympia, on fera des dîners croisières, c’est une offre exclusive. De plus, comme c’est un bateau de qualité, avec du chauffage, du double vitrage et tout ce qui garantit le confort, il va pouvoir être exploité toute l’année et pas seulement l’été."

À Namur, on est coincé entre trois écluses, ce qui limite les trajets. Sans vouloir dévoiler la totalité de son offre à ce stade, Bernard Schorkops promet de balader ses clients au-delà de ce qu’ils peuvent faire jusqu’à présent . "C’est un vrai outil neuf et on pourra être fier de faire monter des passagers à bord", dit-il sans vouloir critiquer l’offre existante.

Retrouvez la suite de notre dossier consacré à l'attractivité de la Meuse dans le journal du week-end