Voilà qui vient donner du grain à moudre aux communes qui attaquent Voo de front pour ne pas délivrer d'internet à haut débit, Voo estimant les travaux de modernisation trop onéreux pour son budget. Il s'agit notamment d'Andenne, Anhée, Assesse, Somme-Leuze et Couvin qui emboîtent le pas à Ohey dans une croisade contre l'opérateur.

Le baromètre de l'inclusion numérique réalisé à l'initiative de la Fondation Roi Baudouin révèle ceci: alors que les Belges sont largement connectés à internet, d'importantes disparités persistent au sein de la population. Quarante pour cent des Belges sont à risque d'exclusion numérique, une situation qui renforce les inégalités sociales dans un monde toujours plus numérisé.

La Fondation Roi Baudouin identifie trois formes d'inégalités numériques. La première est liée à l'accès aux technologies numériques. En comparaison avec les pays limitrophes, la Belgique est le pays le plus inégalitaire quant à l'accès à internet. Vingt-neuf pour cent des ménages avec des faibles revenus ne disposent pas de connexion internet à domicile, contre 1% des ménages avec des hauts revenus. Cet écart de 28% est supérieur à ceux observés en Allemagne (15%), en France (21%), au Luxembourg (7%) ou aux Pays-Bas (4%).

La Fondation pointe également les inégalités relatives aux compétences numériques. Si celles-ci sont faibles pour 40% de la population belge, ce chiffre grimpe à 75% chez les personnes avec des faibles revenus et un niveau de diplôme peu élevé.

Le dernier type d'inégalité est lié à l'utilisation des services essentiels. Quatre-vingt-cinq pour cent des Belges utilisent internet tous les jours, notamment les services en ligne (e-banking, e-commerce...). Toutefois, 57% des internautes peu diplômés et 56% de ceux ayant de faibles revenus n'ont jamais effectué de démarches administratives en ligne, alors qu'ils étaient censés le faire.

Les disparités sont par ailleurs importantes entre Régions. En Wallonie, le taux de couverture haut débit est inférieur à 50% dans certaines zones des provinces de Namur, du Luxembourg, du Hainaut, ou de Liège. Il existe encore en Région wallonne des zones blanches, non-équipées en fibre optique. La Flandre se démarque par une utilisation plus intensive des services en ligne en comparaison avec la Wallonie et la Région de Bruxelles-Capitale. Le recours aux démarches administratives en ligne semble quant à lui stagner dans les trois Régions.