Namur

Mercredi, le quartier de l'athénée Royal Jean Rostand sera interdit à la circulation et aux badauds : un terroriste s'introduira dans les bâtiments pour tuer et blesser des élèves.

Il ne s'agit pas d'une prédiction, mais bel et bien d'un exercice dans la cadre du plan AMOK (relatif à un comportement meurtrier individuel). Pas moins de 300 personnes seront amenées à collaborer, de près ou de loin, à cet exercice qui constitue une première dans la région. Les zones de polices et de secours sont bien évidemment impliquées, mais du personnel administratif également.

Le public sera tenu à l'écart via un périmètre de sécurité, les actions se dérouleront également à l'intérieur des locaux. Il n'y aura donc rien à voir, excepté le ballet des véhicules d'intervention.