Trois  Andennais étaient présents ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Namur pour s’expliquer au sujet d’une expédition punitive qui a eu lieu à Andenne le 14 août 2017.

Une première altercation est survenue dans une habitation, dans un contexte alcoolisé, juste après une sortie. Un homme a été blessé avec un cendrier. « Nous avons vraiment eu peur, un était armé d’une chaîne, un autre d’un extincteur », confie Michael. « Ils ont débarqué chez nous et ont cassé des choses, un bébé, une femme enceinte et ma maman étaient présents. »

Michael et quelques amis décident d’aller rendre visite à celui qui est désigné comme le responsable de l’incident après l’avoir harcelé au téléphone. La présence de battes de base-ball est évoquée et selon, les témoins, un coup de feu a été tiré ce soir-là. L’arme n’a pas été retrouvée, et tous les prévenus nient en être les propriétaires.

La situation est aujourd’hui apaisée entre les différents protagonistes. Le parquet ne s’oppose pas à une mesure de faveur concernant ceux-ci

Jugement le 8 janvier.