Namur Pour continuer son expansion, Doceo va notamment tripler sa capacité de stockage

Docéo est le leader wallon des produits d’entretien biotechnologiques. Créée en 2013 par Daniel D’Angelo et Christian Peeters, l’entreprise poursuit une croissance régulière. Son chiffre d’affaires pour cette année devrait atteindre 1,7 million d’euros, en augmentation de 20 % par rapport à 2018. "Notre objectif est clairement de vulgariser le bio afin qu’il soit utile pour l’homme et l’environnement. C’est une philosophie globale qui doit guider les futures générations et faire réfléchir nos dirigeants actuels", lance Daniel D’Angelo. Apparemment, le message passe bien et l’entreprise, un peu à l’étroit dans ses murs a entamé les démarches pour la construction d’un nouveau bâtiment. Après un bref passage par Naninne, la société avait investi 1,5 million d’euros pour construire à Fernelmont un bâtiment qui regroupait ses différents services et qu’elle partage avec sa société sœur ASP Groupe. "Une extension était prévue dès le départ mais notre croissance s’est accélérée ces derniers mois et nous avons besoin d’espaces supplémentaires", explique l’administrateur-délégué.

La nouvelle unité qui s’étendra sur trois étages comprendra une salle de démonstration et de test, un centre de formation et les bureaux de l’entreprise. Mais également un entrepôt de stockage de 800 mètres2 où on pourra empiler jusque 7 palettes en hauteur. "Cette extension va permettre de tripler la capacité de stockage et offrir ainsi au service logistique une approche plus rationnelle et structurée du stock mais également l’opportunité d’absorber des commandes plus importantes", a affirmé Christian Peters. Pour ce dernier, un gain de temps avéré en termes de préparation de commandes et une plus grande facilité de déplacements seront des atouts non-négligeables : "L’entreprise, qui mise sur la qualité de ses produits et services pourra proposer de stocker les commandes et de les livrer endéans les 24 heures, un plus qui sera assurément apprécié par la clientèle."

Docéo occupe aujourd’hui une dizaine de personnes mais son effectif devrait augmenter de 20 à 40 % dans les deux ans.

LEF