Namur

Une nouvelle école se construit enfin dans la localité

NAMUR Après treize années de situation provisoire, l’école communale de Wartet trouve enfin une issue !

L’option a été prise de réhabiliter le site des anciennes écoles qui sont à l’abandon depuis plusieurs années, en procédant à la démolition d’une des anciennes ailes, compte tenu de l’état de ruine du bâtiment. Car s’il est manifeste que les écoles communales sont dans un bon état et font l’objet d’un entretien régulier, il n’en reste pas moins que l’école de Wartet faisait partie des écoles préoccupantes en termes d’infrastructure.

Au même endroit, un nouveau bâtiment sera érigé afin d’accueillir l’ensemble des classes primaires de l’école et les équipements collectifs qui font actuellement défaut.

Heureusement, la ville de Namur peut compter sur un important subside de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En vue de répondre aux situations préoccupantes du point de vue de la sécurité, de l’hygiène ou qui nécessitent une réaction rapide en raison de la dégradation, de la vétusté ou de l’inadaptation des infrastructures, la Fédération a lancé un programme prioritaire de travaux (PPT).

Petite particularité du PPT : il permet de décrocher 88 % de subsides. Un dossier fut donc introduit en juin 2009 dans le cadre de ce PPT, en vue de reconstruire les anciennes écoles de Wartet et permettre à l’école de retrouver de l’espace, au vu du succès de cette école de village.

Les travaux viennent de débuter; vendredi soir, le bourgmestre Maxime Prévot et les échevins Auspert et Lazaron ont posé la première pierre avec les élèves aux anges.

La nouvelle école sera faite de maçonnerie de grès et agrémentée de seuils en pierre bleue naturelle, les façades comporteront un bardage en afzélia couleur naturelle et il y aura également un brise-soleil en aluminium de ton naturel.

La superficie totale du bâtiment est 791,25 m2 pour un volume de 3.096,44 m³, ce qui permettra d’aménager trois nouvelles classes, un local de psychomotricité, un réfectoire et deux blocs sanitaires.

La réalisation du projet est estimée à un montant de 1.333.474 € TVAC dont 808.680 € de subsides.



© La Dernière Heure 2012