Le Collège communal de Florennes, par la voix de son bourgmestre Stéphane Lasseaux, a publié un communiqué ce lundi en début de soirée pour annoncer la suspension des cours en présentiel.

« La commune de Florennes connait une situation tout à fait exceptionnelle au vu des incidences spécifiques à notre territoire en matière de contaminations au COVID 19 », explique le bourgmestre. « Face à cette situation, nous avons concerté de multiples acteurs dont l'AVIQ, le Gouverneur de la province de Namur et l’ensemble des directions des écoles œuvrant sur le territoire de Florennes.

À la suite de la concertation que nous avons tenue avec les directions des écoles secondaires de Florennes et en toute franche collaboration avec les différentes instances, il a été décidé de suspendre les cours en présentiel au sein de l’enseignement secondaire. Nous faisons le malheureux constat que les cas positifs au Covid-19 continuent d’augmenter dans notre commune. Notre taux d’incidence est très élevé, bien supérieur à la moyenne nationale. L’école est considérée comme un facteur important de transmission de la maladie, les implantations secondaires sur notre territoire sont concernées par cette problématique. Ce constat n’apparait, pour l’instant, pas dans l’enseignement maternel et fondamental. Nous monitorons nos écoles en permanence pour prendre les décisions qui s’imposent. Bien que l’Éducation est de première importance, il est primordial de préserver la santé de nos jeunes, de nos enseignants et de l’ensemble de notre population.

Nous remercions l’ensemble des directions des écoles pour leur implication et leur sens des responsabilités. Toutes les mesures sanitaires ont été mises en œuvre mais les difficultés organisationnelles, constatées dans les écoles secondaires, sont actuellement trop importantes pour assurer un fonctionnement sécurisé. Les cours se poursuivront donc en visioconférence jusqu’aux vacances de Pâques. Nous restons très attentifs à la situation sanitaire. Une fois de plus, nous insistons pour que, chaque citoyen, chaque citoyenne, participe à l’effort collectif. Soyez prudents, protégez-vous les uns les autres. »