Namur

Un commerçant est indigné

C'est l'indignation totale pour ce petit indépendant en vente en aquariophilie : depuis quelque temps, il ouvre son "magasin" dans son garage quelques heures par jour, à deux pas du centre de Florennes, en se dirigeant vers Morialmé. Il souhaitait se conformer aux normes et a donc introduit une demande de transformation, "ou plutôt de changement d'affectation du garage, puisque je ne modifie en rien l'aspect extérieur", explique le gérant Michaël Vanhove qui ne comprend pas le refus du Collège. Dans ses attendus, celui-ci évoque le manque de places de parking, l'aspect esthétique des lieux, "considérant qu'un tel commerce trouverait mieux sa place dans le centre-ville, considérant la volonté du Collège de redynamiser le centre-ville, le Collège émet un avis défavorable".

Pour Michaël, ce n'est pas la seule raison : "En fait ils disent que la baie aurait été modifiée... Or ce n'est pas le cas, d'ailleurs le volet est toujours en place, mais il est cassé, j'ai du découper dedans pour pouvoir entrer-sortir du garage qui me sert de magasin".

Décidé à faire entendre raison aux politiciens de Florennes, il a mis en ligne une pétition qui a déjà récolté le soutien de pas moins de 167 personnes. "Refaire revivre Florennes avec ce genre de petit commerce ne peut-être que positif. Et de plus une baie vitrée ne peut pas être beaucoup plus moche que les œuvres d'art du centre ville" s'exprime un sympathisant. Mais pour Michaël, même s'il ne compte par fermer son magasin tant qu'il n'y est pas forcé car il y a des emprunts à rembourser, le combat est plus large. "Les signataires demandent au collège Communal de revoir sa position et d'autoriser ce commerce ainsi que tout autre micro commerce qui pourrait dynamiser la ville de Florennes qui se meurt".

J.O.