En quelques mois, la quinquagénaire Françoise Mathieux est passée de simple citoyenne à députée en passant par échevine à Couvin. En octobre dernier, c’était sa première élection. Celle qui a exercé le métier d’architecte pendant plus de 30 ans a mis ses mains dans le cambouis pour le MR. Six mois après avoir prêté serment au sein du collège, La voilà qui vient d’être élue au Parlement wallon.

"Dimanche, en me couchant, je n’étais pas encore sûre d’être élue. François Bellot m’a confirmé ça à 6h du matin. Je réaliserai sans doute la chose lorsque je serai à Namur, entourée de tous les parlementaires. C’est exactement ce qu’il s’est passé lorsque je suis devenue échevine", plaisante-t-elle.

Françose Mathieux n’a pas eu le choix : elle ne peut pas cumuler Couvin et Namur, ce qui la rend un peu triste même si elle siègera toujours au conseil communal comme simple conseillère. À la Région, elle aimerait "lutter contre l’accroissement de la pauvreté en Wallonie tout en aidant et en valorisant les gens qui créent du travail". À Couvin, c’est Frédérique Van Roost qui devrait la remplacer comme échevine de la Culture et du Tourisme.