La chambre du conseil de Dinant a renvoyé, mardi, Julienne Mpemba devant le tribunal correctionnel, a indiqué mercredi Eric Van der Sypt, porte-parole du parquet fédéral confirmant une information de plusieurs médias. Cette Belgo-Congolaise est soupçonnée de fraudes à l'adoption d'enfants congolais.

Dans ce dossier, le parquet soupçonne que cinq adoptions d'enfants congolais par des couples belges ont été effectuées de manière frauduleuse. Certains avaient été enlevés à leur famille. Julienne Mpemba est soupçonnée de trafic d'êtres humains, faux et usage de faux. Elle a, par le passé, laissé entendre qu'elle avait livré trente à quarante orphelins à des parents adoptifs en Belgique et aux États-Unis. Sept fonctionnaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles étaient par ailleurs soupçonnés d'être impliqués dans ce dossier. Des perquisitions ont été effectuées à la FWB. Il leur était reproché d'avoir fermé les yeux sur des manipulations frauduleuses de dates de naissance et de photos d'enfants. Ceux-ci n'ont cependant pas été renvoyés par la chambre du conseil de Dinant devant le tribunal correctionnel. Le parquet fédéral n'a pas souhaité commenter cette décision.