La thèse du règlement de compte familial est privilégiée par les enquêteurs

La victime de la fusillade de Flawinne, Bruno Miller, était connue de la justice, selon RTL. L'homme né le 1er octobre 1972 aurait été condamné à plusieurs reprises pour menaces, coups et détention d’armes. Le ou les suspects qui auraient attendu plusieurs heures la victime devant le domicile de la victime, sont toujours recherchés.

Bruno Miller, 47 ans, sortait de chez lui avec son chien et sa compagne lorsque les faits se sont produits. Plusieurs coups de feu ont été tirés en pleine rue et devant témoins dimanche vers 21h. Le quadragénaire a été abattu et sa compagne touchée à l'aine.


L'état de cette dernière est stable, mais elle est toujours hospitalisée en unité de soins intensifs, ce qui exclut tout interrogatoire pour l'instant, rappporte le parquet de Namur qui précise que la piste privilégiée par les enquêteurs à ce stade est le règlement de comptes familial. Le témoignage de la compagne de la victime sera sans doute éclairant à ce sujet dans les prochains jours.

Le quadragénaire ne vivait pas depuis très longtemps avenue Marcel Vandy à Flawinne. Selon les confidences de plusieurs riverains, il apparaît que l'homme vivait reclus. “Il avait un gros chien de défense. Apparemment, il savait très bien qu’on lui en voulait. J’ai l’impression qu’il se cachait", témoigne ainsi une voisine.