Namur

La commune n'en compte que 2,7% alors que la région en prescrit 10%. Mais elle vient de rejoindre l'agence immobilière sociale

Lors du dernier conseil communal de Gembloux, le Plan de cohésion sociale a été approuvé. 

L'objectif du PCS est d'agir d’un point de vue individuel: réduire la précarité et les inégalités en favorisant l’accès effectif de tous aux droits fondamentaux. Mais aussi d’un point de vue collectif: contribuer à la construction d’une société solidaire et co-responsable pour le bien-être de tous. Gembloux vise la mise en œuvre d’un Plan de cohésion sociale pour la programmation 2020-2025. La ville pourra prétendre à un subside annuel de l'ordre de 50000 €

Parmi les actions retenues, on peut citer notamment: la mobilisation des habitants du centre-ville pour réaliser des petits aménagements et embellir leur cadre de vie ; l'accompagnement d'urgence des sans-abris dont les migrants en transit ; l'association au PCS Sombreffe pour soutenir la Maison Croix Rouge Gembloux-Sombreffe dans la création d’une épicerie sociale ambulante; les dons de surplus de production personnelle de fruits ou légumes pour des personnes fragilisées; les échanges citoyens; l'amélioration d’actions du plan en favorisant la participation citoyenne...

Le conseil communal a également approuvé l'affiliation de la commune à l'AIS ( Agence immobilière sociale). Actuellement, Gembloux compte 26.000 habitants et 2,7% de logements publics. L'affiliation d'une commune limitrophe au champ d'action territorial de l'agence immobilière sociale et de son d'action sociale est acceptée d'office par le Conseil d'administration, dès lors que le champ territorial de l'agence comprend moins de dix communes ou moins de 100.000 habitants. L'objectif est d'augmenter le pourcentage de logements publics pour atteindre la moyenne régionale.