Rien ne va plus au sein du groupe GEM. C'est la rupture entre José Paulet, ex-bourgmestre, battu lors des élections communales de 2018, et les autres conseillers comunaux de son groupe.

Ces derniers viennent de faire parvenir à la presse leur version des faits qui les opposent à José Paulet qu'ils ont démis de ses fonction de chef de file au conseil communal. C'est le jeune Simon Lacroix qui reprend ce mandat en attendant la désignation d'une personnalité à titre définitif.

Communiqué des élus

À l’heure où les discours populistes qui visent à diviser la société séduisent de plus en plus une partie des citoyens désireux de trouver de nouvelles solutions à la chose publique, où la démocratie telle que nous la connaissons est confrontée à la désaffection du citoyen, en particulier de notre jeunesse, il existe une nécessité de rupture avec les comportements politiques du passé qui faisaient trop souvent fi d’éthique, de transparence et de justice.

Depuis plus de deux ans, malgré de nombreuses tentatives des conseillers GEM et de sympathisants afin d’y remédier, notre groupe constate une absence de volonté d’organisation, de structure formalisée et de partage des responsabilités, une absence de remise en question, un manque de visions à court-moyen-long termes, une crise de confiance qui égratigne la cohésion du groupe, une maîtrise des dossiers incomplète et des interventions publiques qui diminuent la légitimité et la cohésion du groupe. La raison à cela est un pouvoir de décision qui est entièrement détenu entre les mains d’une seule personne, qui agit sans concertation ni transparence.

De ce constat, découle une volonté de renouveau pour le Groupe GEM, qui souhaite grandir des erreurs du passé. Il désire se structurer et s’organiser solidement et collectivement au bénéfice du citoyen.

Depuis le 7 janvier 2020, le groupe GEM travaille ouvertement à l’élaboration d’une structuration et de nombreuses réunions se sont déroulées afin d’améliorer le fonctionnement et l’organisation du groupe ainsi que sa pérennité dans le temps.

Cette volonté s’est traduite par l’adoption de statuts qui dotent le groupe d’une structure et d’une organisation participative qui faisaient défauts jusqu’ici. Ces statuts, discutés et adoptés par l’ensemble des Conseillers communaux GEM, permettent désormais de mettre en place la démocratie participative au sein du groupe, en suscitant l’avis de tous et le respect d’autrui, en étant d’avantage centrés sur l’intérêt du citoyen, en partageant les responsabilités, ou encore en prenant des décisions de manière collective et partagée.

Malheureusement, les Conseillers du groupe GEM sont étonnés et déçus d’apprendre à travers la presse l’absence de volonté et le refus de Monsieur José Paulet de fonctionner démocratiquement au sein du groupe GEM, en n’adhérant pas à ses statuts. Nous le regrettons sincèrement. Il en va pourtant de l’intérêt du citoyen gesvois, dans la mesure où si nous voulons faire respecter la démocratie participative et défendre le droit de parole du citoyen, il faut d’abord appliquer ces principes à soi-même. Cependant, nous sommes forcés de constater qu’aujourd’hui, Monsieur José Paulet a décidé de rejeter ce processus démocratique et de siéger en tant qu’indépendant.

De plus, le groupe GEM déplore les pressions malsaines exercées en coulisse sur certains sympathisants et sur les Conseillers CPAS. Celles-ci ne servent en aucun cas l’intérêt du citoyen, qui demande à ses représentants politiques d’assumer plus que jamais ses responsabilités dans le cadre de la crise sanitaire, sociale et économique que nous traversons. Citoyens et représentants politiques doivent être unis dans cette épreuve.

Les Conseillers communaux du groupe GEM demandent donc de cesser ces agissements qui n’ont pas leur place dans notre démocratie et de travailler, ensemble, dans l’intérêt des gesvoises et des gesvois.

Enfin, prenant acte du refus de Monsieur José Paulet, le groupe GEM communiquera dans les jours qui suivent la composition de son Bureau et la désignation de son/sa nouveau/nouvelle Chef/fe de file, qui seront désignés démocratiquement en son sein. Pendant ces quelques jours, le groupe GEM désigne à l’unanimité Monsieur Simon Lacroix, 28 ans, comme Chef de file ad interim.