Un infirmier du service d’urgences de l’hôpital Sainte-Elisabeth affirmait avoir été giflé par le compagnon d’une patiente, le 13 mai 2020. Devant le tribunal, le 28 mars dernier, le prévenu contestait les faits et affirmait l’avoir simplement repoussé. "Ma femme souffrait. On était là depuis trois ou quatre heures. Il est venu vers moi très vite. Je l’ai poussé", expliquait l’intéressé.

Difficile de dire qui disait vrai dans cette affaire puisqu'il n’y avait ni témoin direct, ni caméra de surveillance au moment des faits. Néanmoins, un certificat médical attestait d’une contusion sur la face gauche du visage de l’infirmier et d’une incapacité de travail de sept jours. Suffisant, pour le parquet de Namur, pour faire pencher la balance de son côté. Un avis que ne partageait évidemment pas la défense qui plaidait l’acquittement au bénéfice du doute. C’est finalement la version de cette dernière qui a été suivie par le président du tribunal.