Namur

Le vieux rêve d’un hall sportif devient enfin réalité

NAMUR Enfin ! S’il est un terrain qui a déjà fait couler beaucoup d’encre, c’est bien celui de la construction d’un hall sportif à Temploux. Le chemin fut parsemé d’embûches, au point que tous les villageois et plus particulièrement les membres de l’ASBl Brocante de Temploux avaient fini par ne plus croire.

Le hic ? Le projet trop souvent mis en concurrence avec l’édification d’une même infrastructure à Beez. Finalement, preuve est faite qu’il était possible de répondre favorablement aux besoins des deux villages. Les deux halls ont d’ailleurs une physionomie assez semblable même si celui de Temploux aura pour particularité de bénéficier d’un mur végétal afin de l’intégrer au mieux dans le village en ne dénaturant pas le paysage.

La Région wallonne participe au financement à concurrence de 900.000 €, la Ville de Namur pour 860.000 € et l’ASBL Brocante de Temploux pour la somme de 190.000 €, soit au total un investissement de pas moins de 1.950.000 €.

En présence du tout Temploux, la première pierre a été symboliquement posée hier soir par l’échevin des Bâtiments, Tanguy Auspert; l’échevin des Sports, Baudouin Sohier; et le bourgmestre, Maxime Prévot; qui se plaît à rappeler que le dossier fut habilement conclu avec la Région wallonne en marge du festival de Cannes. De la grande Histoire des petits dossiers…

Et la Ville de Namur de se réjouir que le Hall de Temploux “devienne réalité au profit du monde associatif et comble enfin une demande non rencontrée jusqu’à ce jour en termes d’infrastructures sportives”.

D’une superficie totale de 1.659 m2, le hall accueillera un terrain de volley, quatre de badminton, un de football en salle et un de basket avec panneaux suspendus. L’infrastructure comprendra également quatre vestiaires collectifs avec douches et sanitaires, deux vestiaires pour les arbitres, un local d’infirmerie-salle de massage, des locaux techniques, un local de réserve et un ascenseur. À l’étage, on trouvera une cafétéria de 300 m2 avec un bar, une cuisine et des réserves, outre des sanitaires pour le public.



© La Dernière Heure 2012