Partie civile et prévenus sont d’accord sur un point : ce dossier est triste. En 2008, un couple de Florennois divorce. La séparation est conflictuelle et ne s’améliore pas avec le temps. Aujourd’hui, l’ex-mari, sa nouvelle compagne et un de ses amis sont poursuivis pour des faits de harcèlement. L’ex-mari est aussi poursuivi pour des menaces.

Les faits ont eu lieu de 2006 à 2012 et de 2016 à 2017. L’ex-mari a d’abord été l’auteur de passages et d’appels intempestifs. La maman a ensuite eu la garde complète des enfants sur décision du tribunal de la famille. "Mais monsieur pense qu’elle a manipulé leurs enfants", précise la partie civile. Or, la vraie problématique dans ce dossier est l’alcool. "En 2011, sa compagne et lui ont commencé à ne plus gérer leur consommation. Les disputes étaient récurrentes et les filles voyaient tout ça." Le prévenu s’est épanché sur les réseaux sociaux. Il l'a notamment menacée de l'attacher par les pieds et de la traîner au sol derrière son véhicule. Sa compagne et un ami (qui faisait défaut)ont ajouté une couche. "Il l’identifiait elle et son commerce. Il rendait le débat public."

La défense reconnait que la souffrance d'un homme ne justifie pas les infractions et demande la clémence du tribunal. Tout comme sa compagne. Jugement le 16 février.