Il y a quelques mois, rue de Dave, Sam (prénom d’emprunt), a commis une tentative de vol avec violence sur un homme né en 1943. Désirant s’emparer de son véhicule, il a étranglé la victime et l’a projetée au sol. C’est l’intervention de l’épouse de celui-ci qui a permis l’interpellation du malfaiteur. Lors de celle-ci, il était sous l’emprise des stupéfiants. A un point tel qu’il n’a pas pu être entendu par la police et qu’une expertise mentale a été réalisée dans la foulée. Celle-ci met en avant un réel risque de récidive. Raison pour laquelle le substitut Marganne requiert une peine ferme de 2 ans à son encontre, le prévenu ayant par ailleurs déjà été condamnée à une peine de probation autonome par le tribunal correctionnel de Liège en 2018.

Le conseil du prévenu plaide une peine assortie d’un sursis probatoire.

Jugement le 12 mai