Le tribunal correctionnel de Namur a prononcé lundi une peine de 15 mois de prison à l’encontre d’un homme poursuivi pour harcèlement envers sa compagne.

Le couple a eu un enfant en 2009 et s’est séparé en 2013, le prévenu souffrant de dépendances à la drogue et à l’alcool.

Le 31 janvier dernier, le conseil de la partie civile précisait : « Il lui a fait vivre un enfer. Elle était technicienne de surface dans une administration, il se rendait sur son lieu de travail plusieurs fois par jour, elle a demandé une autre affectation car elle n’en pouvait plus. La victime recevait également de nombreux messages par sms ou messenger. »

Le ministère public rappelait lors de l’audience que le prévenu avait déjà été condamné à un an de prison pour les mêmes faits sur la même personne et réclamait une peine de 18 mois de prison. « Le prévenu avait été mis en garde par le parquet. Il a pourtant continué à se présenter sur le lieu de travail de la victime 3 à 5 fois par jour, afin d’entrer en contact avec elle, de la mettre sous pression. Il allait jusqu’à salir les lieux ou à demander à des connaissances de l’insulter. Il a été plusieurs fois mis à la porte de l’administration en question. »