Trois ans de prison ferme ont été requis, ce jeudi matin par le parquet de Namur et par défaut, contre un individu poursuivi pour l'incendie volontaire d'un chalet commis de nuit, le 6 juin 2018, dans un camping de Laneffe (Walcourt). « Ce chalet était à l'abandon. L'objectif de ce monsieur était clair : le faire tomber en cendres pour en récupérer les mitrailles et les revendre par la suite », a précisé le parquet de Namur. L'homme n'a pas utilisé de produit accélérant pour mettre le feu. Simplement des allumettes. Il s'est vanté de son méfait auprès de membres de sa famille par la suite. Jugement le 10 décembre.