Les voyages en train ne sont pas apaisants pour tout le monde. Le 24 septembre 2018, un habitant de Walcourt a roué un autre passager de coups car ce dernier lui avait demandé de ne pas rouler son joint dans le train. Résultat : un mois d’incapacité de travail pour la victime.

Quelques mois plus tard, le 25 juin 2019, cet individu s’est à nouveau illustré à la gare de Walcourt. "Je revenais de Charleroi quand ma compagne m’a dit que son ex m’attendait sur le quai", a expliqué le prévenu qui a appelé la police. Plusieurs agents se sont rendus sur place pour éviter une bagarre. "Mais c’est moi qui me suis fait mettre au sol et emmener au cachot." "Au lieu de rester tranquille, vous avez sorti un cutter. Vous représentiez une menace", a rappelé la présidente.

Le prévenu a alors insulté et menacé deux policiers. "Si je te croise en civil à Charleroi, je te tue ; je vais prendre de la cocaïne et venir flinguer tous les policiers", a-t-il déclaré. Des insultes ont encore été proférées au commissariat où le Walcourien a détruit un GSM de service de la police et a uriné dans sa cellule. "Cela faisait 15 fois que je demandais pour aller à la toilette. Je n’allais pas me pisser dessus." Toutefois, les policiers ont indiqué que l’individu venait déjà d’aller à la toilette.

Pour ces deux faits de violence, un an de prison avec sursis probatoire a été requis. Jugement le 23 mars.