Les contrôles menés par le service d’inspection des lois sociales ne sont pas toujours bien perçus par ceux qui en font l’objet. Ce fut notamment le cas dans un salon de coiffure de Namur, le 6 mars 2020.

Deux policiers, deux agents des douanes du SPF Finances et une inspectrice des lois sociales y ont mené un contrôle planifié. "Celui-ci est rapidement parti en vrille et une équipe du GIS a même été nécessaire pour calmer la situation", précise le parquet de Namur.

"Lorsqu’ils sont entrés dans le salon, trois personnes coiffaient des clients", plaide la partie civile, qui représente un agent des douanes actif dans cette fonction depuis une vingtaine d’années.

Un homme s’est rapidement énervé quand son frère, qui n’était pas en ordre, a été interpellé. Après avoir insulté les acteurs du contrôle de tous les noms, il s’est saisi d’un rasoir de barbier et a tenté de mettre un coup à un des agents des douanes. "Il était bien reconnaissable puisqu’il portait un brassard orange. Heureusement, il portait des gants en cuir et a pu le désarmer. Mais le prévenu a ensuite pris une tondeuse électrique avec laquelle il l’a encore menacé", ajoute la partie civile.

Le parquet de Namur a requis une peine de dix-huit mois de prison à son encontre. Jugement le 13 juin.